Les enjeux de Roland-Garros

Dossier Roland-Garros 2020

Roland Garros actu sport podcast c'est b

Placé exceptionnellement cette année fin septembre, quelques semaines après l'US Open, le tournoi de Roland-Garros s'ouvre avec plus d'incertitudes que jamais. En effet, les joueurs et joueuses n'ont pas pu, comme les années précédentes se tester sur beaucoup de tournois en amont du Grand Chelem. Décryptage des forces en puissance.

La saison a été amputée de plusieurs mois en raison de l’épidémie de Covid 19. Conséquence directe, le tournoi de Roland-Garros, habituellement joué fin mai, s’est vu reporter fin septembre. Pour la première fois, il se joue donc moins d’un mois après l’US Open qui s’est terminé il y a tout juste 2 semaines et qui a vu, chez les hommes la victoire de Dominic Thiem qui tournait autour d’un Grand Chelem depuis quelques années et celle chez les femmes de Naomi Osaka qui confirme son retour au premier plan comme en témoigne sa remontée au 3ème rang mondial mais qui sera malheureusement absente à Roland-Garros pour cause de blessure.

Chez les hommes, on prend les mêmes et on recommence?

Trois joueurs semblent assez clairement se détacher et il serait très surprenant que le tournoi leur échappe. Comme chaque année depuis plus d’une décennie, Rafael Nadal aura forcément la pancarte d’homme à battre, fort de ses 12 victoires en 15 ans en terre parisienne. Toutefois, sa longue absence depuis le début du confinement laisse planer un doute, doute qui s’est épaissi la semaine dernière lors du Masters de Rome où il a été éliminé dès les ¼ de finale, à la surprise générale.

Les deux hommes qui peuvent l’inquiéter sont aussi habitués à arriver en position de favori. Novak Djokovic tout d’abord. N°1 mondial depuis de longs mois maintenant, le Serbe aura à cœur de se racheter suite à sa disqualification lors de l’US Open (pour avoir envoyé involontairement une balle dans la gorge d’une juge de ligne) et a la particularité d’avoir déjà battu Nadal à Roland-Garros. Il reste sur une victoire lors du Masters de Rome, le seul tournoi sur terre battue ayant rassemblé tous les cadors du circuit. Il est tout simplement invaincu en 2020, si l’on excepte son coup de sang à l’US Open qui lui a valu une disqualification.

L’an dernier, il avait été éliminé en demi-finale par le troisième favori de cette année, Dominic Thiem qui vient de remporter son premier tournoi du Grand Chelem à l’US Open au début du mois. Il est, en plus, double finaliste sortant du tournoi parisien et a atteint 4 fois les demi-finales lors des 4 dernières éditions. Problème pour lui, il est systématiquement pulvérisé par… Rafael Nadal ou Novak Djokovic. On peut cependant espérer qu’avoir décroché un premier titre du Grand Chelem lui permettra de vaincre ses démons et de rivaliser avec les deux patrons du circuit.

 

(Très loin) derrière ces trois-là, on peut citer quelques joueurs qui peuvent profiter de leur bonne forme pour réaliser un beau tournoi. Le finaliste malheureux de l’US Open Alexander Zverev pourrait avoir un coup à jouer. Enfin, Diego Schwartzman, récent tombeur de Nadal et finaliste à Rome ainsi que Stan Wawrinka, vainqueur en 2015 peuvent également créer la surprise.

LSCB - Favoris 2020 Roland Garros.jpg

Chez les femmes, la voie royale pour Halep? 

Chez les femmes, il est souvent beaucoup plus difficile d’établir une vraie hiérarchie entre les joueuses. A titre d’exemple, la vainqueur 2018 Simona Halep avait été écrasée l’année suivante en 1/4 de finale par Amanda Anisimova, 18 ans, classée hors du top 40 mondial. A l’inverse, la vainqueur 2019 Ashleigh Barty, avait été éliminée dès le deuxième tour l’année précédente.

Cette année cependant, une joueuse semble avoir toutes les cartes en main. En effet, Simona Halep s’avance en terre parisienne avec le statut de tête de série n°1 en l’absence d’Ashleigh Barty, restée en Australie en raison du Covid-19 et vient de remporter le tournoi PREMIER de Rome. L’absence de Naomi Osaka, n°3 mondiale et vainqueur de l’US Open au début du mois, blessée, renforce encore ce statut de grandissime favorite.

Derrière elle, la tête de série n°2 Karolina Pliskova, finaliste à Rome semble être armée pour résister à la roumaine. Cependant, elle n’a atteint qu’une seule fois les demi-finales du tournoi parisien et reste sur deux défaites dès le deuxième tour ces deux dernières années. Ensuite, Serena Williams et Gabine Muguruza, toutes deux anciennes vainqueures du tournoi ont des arguments à opposer à Simona Halep. Si l’Américaine semble être sur le déclin, l’Espagnole reste sur une demi-finale à Rome où elle ne s’est inclinée qu’en 3 sets face à Halep. On gardera également un œil sur Victoria Azarenka, ancienne n°1 mondiale et qui semble revenir à son meilleur niveau comme en atteste sa finale à l’US Open, mais aussi sur l’Ukrainienne Elina Svitolina, tête de série n°3 avec de bonnes références sur terre battue. Enfin, la jeune Russe Marketa Vondrousova a atteint les demi-finale du tournoi de Rome et, malgré son statut fragile de tête de série n°16, elle pourrait être la surprise de cette quinzaine.

LSCB - Favoris 2020 Roland Garros2.jpg

Les Français.es auront besoin d'un miracle

Malheureusement, il paraît bien improbable que Yannick Noah, dernier vainqueur français ne trouve un successeur cette année. Chez les hommes, la domination évoquée plus haut de Rafael Nadal et la qualité de Djokovic, Thiem et bien d’autres réduit quasiment à néant tout espoir de voir un Français soulevé la Coupe des Mousquetaires le 11 octobre. S’il faut espérer un miracle, il viendra sans doute de Gael Monfils, qui, avant la coupure Covid, jouait le meilleur tennis de sa vie et qui reste sur un 1/8 de finale l’an dernier. Bien que solide, son tournoi 2019 avait été brusquement arrêté par Dominic Thiem qui l’avait étrillé 6-4 6-4 6-2, lui montrant tout ce qui le séparait des meilleurs mondiaux. Sa forme du moment n’inspire pas non plus la confiance puisqu’il a été éliminé dès le premier tour à Rome puis à Hambourg.

 

Du côté des Françaises, le tableau n’est guère plus réjouissant. Toutes positionnées entre le 45ème et le 51ème rang mondial, Mladenovic, Garcia, Ferro et Cornet réaliseraient l’un des plus gros exploits du tennis si elles parvenaient à succéder à Mary Pierce, dernière vainqueur française en 2000. On espère toutefois qu’elles y parviennent et qu’elles profitent de l’absence de réelles leaders dont on a parlé plus haut.

 

Si vous souhaitez en savoir plus sur le tirage au sort et les matchs à suivre, c’est par ici !